ABP

Pourquoi et comment désactiver AdBlock (ABP) ?

AdBlock est le bloqueur de publicités le plus populaire actuellement. Disponible sur Explorer, Chrome et Firefox, sur Mac comme sur Windows, il fonctionne très bien et permet de supprimer les publicités. Pourtant, certains sites ne vivent que de leurs revenus publicitaires et désactiver AdBlock représente un soutien de taille pour eux. Alors, comment faire ?

Comment fonctionne AdBlock, AdBlock Plus et les bloqueurs de publicité ?

Les bloqueurs de publicités fonctionnent à peu près tous de la même manière et ce qui fait leur efficacité repose plus souvent sur des critères relevant de la volonté des développeurs. C’est-à-dire que certains bloqueurs vont volontairement laisser passer certaines publicités, soit qu’ils ne les jugent pas intrusives, soit qu’ils aient été payés pour le faire.

Le fonctionnement d’un bloqueur de publicité est assez simple. Le logiciel dispose d’une liste noire, fréquemment mise à jour par les développeurs, dans laquelle sont enregistrées les URL de certains sites. C’est le cas de tous les sites de régies publicitaires, comme Google AdSense, PopAds ou Media.net. Ainsi, tous les contenus en provenance de ces sites seront bloqués.

Ensuite, ces logiciels ajoutent des termes génériques dans leur liste noire, pour bannir tous les contenus dont le script informatique les contient. Les mots ad, advertisement ou publicité en français seront donc totalement bannis. Ce fonctionnement permet au logiciel de repérer les morceaux du code source du site qui contiennent des publicités et de les supprimer.

Comment installer AdBlock, sur Mac et sur Windows

Il est très facile d’installer un bloqueur de publicité, que ce soit sur Mac ou sur Windows. Peu importe même le navigateur web que vous avez, AdBlock et Adblock Plus sont disponibles sur Internet Explorer, Mozilla Firefox, Safari et Google Chrome. Seul le navigateur Opéra dispose d’un bloqueur intégré et ne propose donc pas de version d’AdBlock.

Pour installer AdBlock, il vous suffit de faire une recherche sur votre moteur de recherche favori et d’installer ensuite l’extension AdBlock. Attention à ne pas télécharger n’importe quoi non plus : les bloqueurs de publicité ne sont que des extensions et vous pouvez les télécharger sur le site officiel des extensions de votre navigateur.

Une fois que l’extension est téléchargée, elle s’installe automatiquement. Vous aurez peut-être besoin de relancer votre navigateur pour que les modifications soient prises en compte. À partir de ce moment-là, le logo du bloqueur de publicité sera visible dans la barre d’outil de votre navigateur et vous pourrez l’activer ou le désactiver pour chaque site à partir d’ici. Pour désactiver entièrement l’extension sur votre moteur, il faudra alors passer par la gestion des extensions.

Pourquoi désactiver AdBlock ?

Si les bloqueurs de publicités permettent d’offrir aux utilisateurs une expérience plus fluide et plus agréable quand ils naviguent sur le net, ils coûtent également très cher à certaines régies publicitaires. Ainsi, en 2017, Google annonçait avoir perdu plus de 900 millions de dollars de revenus publicitaires à cause des bloqueurs de publicité.

Si beaucoup d’entre vous ne pleureront sans doute pas sur le sort d’une entreprise multi-milliardaire, il faut savoir que les bloqueurs de publicité coûtent également très cher à de petits sites de médias en ligne qui ne vivent que grâce à leurs revenus publicitaires. Effectivement, chaque visite leur rapporte un peu d’argent, mais si trop de visiteurs ont installé AdBlock, ils gagnent beaucoup moins.

Pourtant, ces sites d’informations n’ont souvent pas d’autres formes de revenus que ceux de la publicité. Effectivement, le modèle de développement d’Internet a habitué les utilisateurs à la gratuité et tant qu’ils ne seront pas prêts à y renoncer, ces sites n’auront pas d’autres moyens de subvenir à leurs besoins.

Comment désactiver AdBlock et AdBlock Plus ?

Heureusement, il est possible d’ajouter des sites à la liste blanche de votre bloqueur de publicité. En effet, si la liste noire permet de bloquer les publicités, la liste blanche permet de les autoriser sur certains sites. Vous pouvez donc soutenir votre site d’informations préféré en indiquant à AdBlock ou AdBlock Plus de se désactiver automatiquement à chaque fois que vous vous rendez sur tel ou tel site.

Pour cela, rien de bien difficile : cliquez sur l’icône de votre bloqueur dans la barre d’outil de votre navigateur. Dans le menu qui déroule, vous avez la possibilité de désactiver AdBlock, de le désactiver seulement sur cette page, ou même de le désactiver sur le domaine tout entier.

Pour soutenir un site, désactivez-le sur le domaine tout entier. Ainsi, quand vous naviguerez d’un article à l’autre, les pages pourront s’afficher avec la publicité qu’elles contiennent. Résultat, le site que vous visitez percevra des revenus publicitaires, grâce à votre visite et à la désactivation d’AdBlock.

AdBlock et AdBlock Plus, quelle différence ?

Depuis le début de cet article, nous faisons une distinction systématique entre AdBlock et AdBlock Plus. Pourquoi ? Tout simplement parce que les deux applications ne sont pas développées par les mêmes entreprises, qu’elles sont donc concurrentes et que cela fait une vraie différence.

Laquelle ? AdBlock est beaucoup plus intransigeant avec la publicité qu’AdBlock Plus. En effet AdBlock bloquera toutes les publicités tant que vous ne lui demanderez pas le contraire en ajoutant des sites dans votre liste blanche.

À l’inverse, AdBlock Plus prévoit, dans sa version native, un certain nombre de caractéristiques qui rendent, selon lui, certaines publicités acceptables. C’est-à-dire qu’une publicité discrète, annoncée comme telle et dont la position n’est pas invasive, ne sera pas systématiquement supprimée.

Résultat, AdBlock Plus est, certes, considéré comme moins efficace. Cependant, il permet de soutenir automatiquement tous les sites que vous aimez et qui respectent votre expérience de navigation en plaçant intelligemment et discrètement les publicités autour de leur contenu et non pas directement dedans.

Antoine G. Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *