Une vitrine

Boutique : quelles sont les règles et les lois à respecter pour sa vitrine ?

Beaucoup de particuliers l’ignorent, mais les vitrines des boutiques font l’objet d’une réglementation bien précise à l’échelle nationale. À cette réglementation peuvent s’ajouter certaines décisions locales, émanant du maire ou du préfet. Résultat, avant d’ouvrir sa boutique, il faut se renseigner sur les lois à respecter et les règles à connaître.

La loi autour des enseignes lumineuses

L’un des éléments les plus réglementés dans une vitrine, c’est la question de son éclairage. Depuis quelques années, il est désormais obligatoire d’éteindre les lumières, que ce soit dans la vitrine ou sur la façade. L’obligation la plus stricte concerne l’éclairage intérieur des locaux professionnels qui doit être coupé au plus tard une heure après la fin de l’occupation des lieux.

Les enseignes lumineuses sont un excellent moyen de rendre visible son commerce. Elles ne doivent donc être éteintes qu’entre 1 h et 6 h du matin, tout comme les publicités. Les vitrines, de leur côté, doivent être éteintes entre 1 h et 7 h du matin. Cette règle est assouplie si les locaux ferment tard. Dans ce cas-là, l’éclairage doit être coupé une heure après la fermeture de l’activité.

Attention à la question de l’affichage

Le premier objectif d’une vitrine, c’est évidemment d’attirer l’attention des passants pour les convaincre rapidement d’acheter vos produits. Voilà pourquoi les enseignes lumineuses sont si efficaces. En revanche, la vitrine doit également avoir pour objectif d’informer les clients afin qu’ils puissent disposer de toutes les informations nécessaires avant d’entrer.

Ainsi, vous êtes légalement tenu de faire figurer le prix de chaque objet en vente exposé dans la vitrine. Ce prix doit être affiché en euros, mais il est possible d’y faire figurer une autre monnaie en plus. En cas de réduction, vous devez afficher le prix à payer et le montant de la réduction (ou le prix d’origine). Enfin, sachez qu’il est obligatoire de faire figurer un panneau « vitrine en cours de réalisation » si celle-ci est en cours de montage ou de démontage.

Quels genres de dérogations existent-t-ils ?

La loi sur les prix dans les vitrines ne bénéficie d’aucune dérogation. Certaines boutiques de luxe continuent à l’ignorer, mais cela reste illégal. En revanche, la question de l’éclairage peut varier selon la région et la ville. D’ailleurs, c’est au maire de la commune de veiller à ce que les règles soient correctement appliquées et respectées.

Dans certaines villes, les règles sont encore plus strictes et l’éclairage doit être coupé plus tôt et sans exception. À l’inverse, dans certaines zones touristiques, dans les aéroports ou à certaines périodes de l’année comme Noël, la loi se fait plus souple et les dérogations sont nombreuses. Comme toujours, il est à la charge du propriétaire de la boutique de se renseigner.

Alain V. Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *